Amalgame > L5A > Monde > Clan de la Licorne
Bientot le fond d'écran L5A !


L'histoire du Rokugan

Les Clans Majeurs
Clan du Phénix
  Clan de la Grue
  Clan du Crabe
  Clan de la Licorne
  Clan du Dragon
  Clan du Lion
  Clan du Scorpion

Les Clans Mineurs
Clan du Faucon
  Clan de la Guêpe
  Clan de la Libellule
  Clan du Mille-pattes
  Clan du Moineau
  Clan du Renard

Les Rokugani
Les samourai
Les bushi
Les kuge
  Les buke
  Les ji-samourai
  Les shugenja
 
Les Bonge
Les heimin
  Les hinin
  Les eta
 
Les femmes
Les samourai-ko
  Les épouses
  Les geisha

Le Clan de la Licorne

Après son accession au trône, Hantei se tourna vers sa soeur Shinjo et lui demande de se rendre à bride abattue aux confins de l'Empire afin d'y repérer alliés et menaces éventuels. Shinjo s'en fut, accompagnée d'une poignée de disciples - le Clan de la Ki-Rin - et disparut pendant huit cents ans. Il y a de cela deux siècles, ses descendants se présentèrent, regroupés sous le nom du Clan de la Licorne. Dans leur sillage, des richesses inimaginables, des trésors fabuleux venus d'ailleurs et leur plus précieux trophée : les chevaux de guerre de l'Occident. Les membres du Clan de la Licorne ramenaient également avec eux nombre de coutumes et de croyances curieuses, ce qui ne contribua nullement à leur insertion dans le peuple du Rokugan. Leur ignorance du subtil protocole propre à l'Empire les fait parfois paraître bien "frustres". Pourtant, leurs puissants destriers et leur courage de samourai (rompus aux "ruses barbares", telles que les surnomme le Clan du Lion) en ont indiscutablement fait de précieux alliés à chaque fois qu'on a fait appel à leurs talents.




   
  "Legend of the Five Rings", "L5A", "Légende des Cinq Anneaux"," L5A", tous les personnages inclus dans ces pages ou leurs liens, tous les éléments distinctifs de ceux-ci, tous les supports les concernant, tous les dessins les représentant, sont une marque déposée de Five Rings Publishing Group, Inc. Ils sont utilisés ici sans autorisation particulière, dans un but d'information. Les droits pour la traduction française appartiennent à Siroz/Asmodée. Si un élément quelconque était réclamé par un auteur particulier, et si celui-ci, en fournissant la preuve, désirait qu'il soit retiré du site, le responsable de cette rubrique s'engage à le faire dans les plus brefs délais.